Redon-actualites.fr » Démarches administratives » Calcul indemnité rupture conventionnelle : quels calculs faire pour l’indemnité de rupture conventionnelle ?

Calcul indemnité rupture conventionnelle : quels calculs faire pour l’indemnité de rupture conventionnelle ?

Calcul indemnité rupture conventionnelle : quels calculs faire pour l’indemnité de rupture conventionnelle ?

La rupture conventionnelle est une procédure très prisée par les salariés et employeurs à cause de son caractère très peu conflictuel qui arrange les deux partis. D’ailleurs depuis son introduction, tout salarié qui veut mettre un terme à son contrat se voit conseillé de passer par la case rupture conventionnelle. Ceci est dû aux différents intérêts que la rupture conventionnelle proposent aux salariés. En effet, la rupture conventionnelle en plus d’être une procédure qui ne prend pas la tête aux partis, elle propose des indemnités relativement avantageuses.

Qu’est-ce qui différencie la rupture conventionnelle des autres procédures ?

La rupture conventionnelle d’un contrat de travail est aujourd’hui très prisée car c’est l’une des rares procédures qui permet de quitter un boulot sans rentrer en direct conflit avec son employeur. Ainsi, ce qui la différencie de toutes les autres procédures et méthodes de quitter un emploi c’est tout simplement sa clause qui exige que les deux partis soient d’accord sur toute la procédure.

Ainsi, la rupture conventionnelle met à pied d’égalité les partis concernés et devient directement illégale si elle est imposée à un employeur ou à un salarié car le commun accord est primordial pour que la procédure soit acceptée.

Comment calculer l’indemnité de rupture conventionnelle ?

Avant de parler de calcul de l’indemnité de rupture conventionnelle de contrat de travail, il convient de préciser ce que l’on entend par indemnité de rupture conventionnelle car plusieurs personnes confondent plusieurs notions concernant ce point.

Tout d’abord, il faut savoir que la rupture conventionnelle donne accès au salarié à deux types d’indemnités :

  • Une indemnité versée mensuellement à l’ancien salarié par Pôle Emploi, pendant une période provisoire.
  • Une indemnité obligatoirement versée par l’employeur au salarié à la fin du contrat.

La première indemnité n’est rien d’autre que la fameuse allocation chômage. En effet, les anciens salariés ayant mis fin à leur CDI via une rupture conventionnelle ont le droit de toucher au chômage pendant un certain temps et ceci constitue un avantage conséquent de la rupture conventionnelle.

Pour calculer cette indemnité, il est très souvent conseillé de passer par les simulateurs de calcul du chômage en ligne qui sont plus performants qu’un calcul à la main. En effet, le calcul du chômage fait entrer en jeu plusieurs formules mathématiques et conditions qui peuvent vous emmêler les pinceaux.

Enfin, généralement lorsqu’on parle de l’indemnité de rupture conventionnelle c’est de la seconde qu’il s’agit. Cependant, cette indemnité est généralement inutile à calculer car dans la majorité des cas son montant est discuté pendant les entretiens de la procédure de rupture conventionnelle et est négocié pendant ces derniers.

Besoin d'autres articles ?